Inddigo accompagne la mise en place de lignes de co-voiturage financées par la collectivité. Un projet de mobilité innovant piloté par le Syndicat Mixte des Transports du Bassin d’Alès pour apporter une alternative aux transports en commun.

L’appel à manifestation d’intérêt « French Mobility – Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables » a été lancé par l’ADEME à l’initiative du ministère chargé des Transports. Il vise à soutenir des projets de mobilité quotidienne innovants, durables et répondant à un besoin local.

Le Syndicat Mixte des Transports du Bassin d’Alès fait partie des lauréats retenus cet automne pour son projet de covoiturage public innovant.


Les lignes de covoiturage fonctionnent avec des arrêts fixes, à la manière de lignes de bus
  • Les conducteurs empruntent la ligne pour prendre puis déposer des passagers aux arrêts.
  • Les passagers viennent aux arrêts sans réserver et sont sûrs de partir.
  • Chacun est libre d’utiliser le service selon ses disponibilités et envies et peut se décider à la dernière minute.
Le concept s’appuie notamment sur des applications mobiles pour mettre en relations les usagers. Ces lignes de covoiturage intègreront l’offre des transports collectifs classiques, favorisant ainsi l’intermodalité.


Pourquoi opter pour une solution de co-voiturage public ?

Le périmètre du SMTBA s’étend sur 85 communes en zone rurale, peu dense. Les habitants du bassin d’Alès sont contraints à multiplier leurs déplacements à cause de la topographie du territoire, l’isolement des secteurs ruraux, l’accès difficile aux équipements/services. Ces mêmes raisons sont un frein au développement de nouvelles lignes de transports en commun sur un réseau déjà bien structuré. Aujourd’hui, près de 70% des déplacements sont effectués en voiture particulière, soit 400 000 déplacements par jour, engendrant des flux routiers importants.

La mise en place de lignes de covoiturage public participe activement aux objectifs identifiés dans le Plan de Déplacements Urbain du Syndicat :  baisser les pratiques autosolistes, réduire les émissions de gaz à effet de serre, optimiser les dépenses pour les travaux d’infrastructure et augmenter le reste à vivre des habitants. Cette solution de mobilité partagée permet de proposer une offre de transports globale à tous les habitants du territoire.

Le projet du SMTBA envisage un service étendu aux axes routiers majeurs pour créer un véritable réseau de lignes de covoiturage, intégré au réseau de transports en commun. Dans un premier temps, afin de perfectionner l’offre, le dispositif sera testé sur l’axe qui relie Alès à Anduze et à Saint-Jean-du-Gard. Ce type de service a déjà été mis en œuvre sur d’autres territoires mais à une échelle plus réduite.

En tant que lauréat de l’appel à projets « French Mobility – Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables », le projet de covoiturage public du SMTBA bénéficie d’une subvention de 100 000 € HT, dans la limite de 50 % des coûts éligibles. La durée de l’accompagnement de l’ADEME est de 36 mois.

Inddigo accompagne depuis plus de 10 ans le SMTBA dans la coordination de son réseau de transports.
Nous l’avons assisté dans la rédaction de sa candidature à l’AMI et nous piloterons la phase d’expérimentation du projet. Nous interviendrons dans plusieurs domaines :  la concertation, la communication, le développement des outils et le suivi de la mise en œuvre du service.
Nous serons toujours présents aux côtés du SMTBA quand le covoiturage aura intégré le réseau des transports collectifs et veillerons à la cohérence entre les différents modes de déplacement.

En savoir plus sur l’AMI French Mobility sur le site de l’ADEME
Consulter la fiche du projet sur le site de l’ADEME
Lire également : notre actualité « Inddigo coordonne les actions du Syndicat mixte des transports du bassin d’Alès »