Inddigo participe au projet de recherche EnRSIM pour développer un outil de simulation simplifiée des installations de production d’énergies renouvelables pour les réseaux de chaleur.

Le projet EnRSIM a pour finalité la création d’un logiciel de simulation simplifiée pour choisir la ou les sources d’énergies renouvelables ou de récupération les plus adaptées à chaque réseau de chaleur (solaire thermique, bois énergie, géothermie, récupération,…).

Ce logiciel gratuit est en cours de développement par le CEA - coordinateur du projet, l’INES PFE et Inddigo. Il sera opérationnel fin 2019.



Cet outil permettra l’intégration de l’énergie solaire thermique avec les autres énergies renouvelables et de récupération (ENR&R).
Il existe déjà des logiciels de simulation thermique qui permettent d’estimer le potentiel de l’énergie solaire dans les réseaux de chaleur mais ils sont difficiles à utiliser et nécessitent une maîtrise pointue. Le projet EnRSIM envisage le développement d’un outil accessible et facile d’utilisation.


Pour quel usage ?

Le logiciel de simulation thermique développé par le projet EnRSIM sera un outil clé pour les études d’opportunités, de faisabilité et le suivi d’exploitation. Il permettra d’estimer le potentiel des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) dans les réseaux de chaleur, de comparer plusieurs sources d’énergies renouvelables - bois, solaire, géothermie…, et de confronter la réalité de la solution retenue aux prévisions.

L’outil, qui s’adresse aux bureaux d’études, opérateurs de réseaux de chaleur ou encore aux collectivités, permettra de prendre les bonnes décisions en associant les approches économiques et environnementales. Il calculera par exemple les « coûts de chaleur » et la quantité de gaz à effet de serre (GES) produites par les différentes solutions envisagées.
 
Le rôle d’Inddigo consiste principalement à développer la modélisation simplifiée du réseau de chaleur d’un point de vue énergétique, thermique et hydraulique.  
Inddigo apporte au projet son expertise technique des réseaux de chaleur et des énergies renouvelables. Inddigo participe au développement des fonctionnalités pré et post traitement :
  • Caractérisation des générateurs et de la courbe de charge thermique des réseaux de chaleur
  • Analyse des résultats et mise en forme dans une approche économique et environnementale.
Le CEA, Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives, coordonne le projet et développe l’outil de calcul. L’INES, centre de référence européen sur l’énergie solaire et le bâtiment, veille à la cohérence de toutes les données et participe au développement de l’interface utilisateur.
 

5 fois plus d’énergies renouvelables dans les réseaux de chaleur en 2030

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit que les réseaux de chaleur distribueront 5 fois plus d’énergie d’origine renouvelable ou de récupération en France en 2030 par rapport aux niveaux de 2012.
Ces réseaux alimentent en chaleur des bâtiments individuels ou des quartiers à partir d’un ou plusieurs moyens de production de chaleur centralisés. Ils sont principalement utilisés à des fins de chauffage dans le secteur résidentiel (chauffage des logements et de l’eau chaude sanitaire) mais ils desservent également d’autres types de locaux : usines, immeubles de bureaux, centres commerciaux, hôpitaux…