Aménagement urbain
Direction Départementale des Territoires de la Mer du Gard

« Habitat individuel dense : une approche locale des conditions de réussite »

Occitanie
  • Énergie
  • Bâtiment
  • Mobilité
« Habitat individuel dense : une approche locale des conditions de réussite »

EN BREF

• Secteur
Le département du Gard et plus particulièrement 10 quartiers représentatifs du territoire : Nîmes, Sud Gard, Gard Rhodanien, Cévennes.

• Enjeux
• Promouvoir la densité avec des arguments pertinents auprès des maires dans le cadre des Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) et des projets
• Objectiver les conditions de réussite et les situations d’échec
• Interroger les messages et les stratégies d’intervention des services de l’Etat

• Mission
• Sélection des opérations et analyse urbaine
• Enquête sociologique quantitative et qualitative
• Entretiens auprès des élus et aménageurs
• Rédaction du guide de sensibilisation des agents
• Plaquette communicante

Le développement de l’habitat individuel ses 30 dernières années sur le territoire a de nombreuses conséquences : fragmentation des espaces naturels, fragilisation de l’agriculture périurbaine, risques liés à l’artificialisation des sols, accroissement de la consommation d’énergie et des émissions de GES... La densification, encouragée par la réglementation,apparaît comme une réponse possible à ces problématiques. La Direction Départementale des Territoires de la Mer (DDTM) du Gard a missionné Inddigo pour évaluer le potentiel de l’Habitat Individuel Dense (HID) et se doter d’outils opérationnels.
Dans la pratique, comment sortir d’une production de logements standardisée qui s’est installée dans les esprits et les habitudes ? La densification, sous forme d’habitat individuel dense peut-elle apporter une solution alternative à l’habitat traditionnel ? Mais comment être sûr que cette densité correspond bien aux attentes des habitants ?
Inddigo a identifié les critères et les conditions de réussite des opérations d’habitat individuel dense en réalisant une analyse d’exemples locaux et une enquête sociologique fine auprès de 130 ménages

Deux facteurs de réussite de l’Habitat Individuel Dense (HID) :
Le soin apporté à la conception du projet urbain, et un portage politique fort

Chiffres clés

  • 81,2 %
    des habitants répondent positivement à la question : est-ce que vous aimez votre quartier ?
  • 300 m2
    taille moyenne des parcelles en HID
  • 10
    nombre maximum de logements pour créer de petites unités de voisinage

Bénéfices

  • Un guide de recommandations nourri des éclairages apportés par les habitants, en tant qu’«experts des usages » a été produit

  • Les habitants ont de manière générale témoigné d’un bien-vivre dans leur logement et dans leur quartier.
  • L’HID répond aux attentes à la fois lorsqu’il se trouve à la « bonne distance » par rapport au lieu de travail, à l’entourage familial… mais aussi par rapport au voisin, et lorsqu’il offre plus qu’un simple logement.

  • La place de la programmation des espaces collectifs et publics constitue un élément essentiel du bien-vivre de l’HID.

Des larges espaces collectifs, c’est le bien vivre (...), c’est nécessaire pour que les gens s’y sentent bien

Paroles d’élus
Partagez sur :
Par mail :
 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).