Vous travaillez sur un site qui regroupe plus de 100 salariés ?  Ce site est basé au sein d’une agglomération ayant mis en place un PDU (Plan de Déplacements Urbains) ? Si vous avez répondu « oui » aux deux questions précédentes, cela signifie que votre entreprise a l’obligation de mettre en place un Plan De Mobilité (PDM) depuis le 1er janvier 2018.

Cette obligation émane de l’article 51 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte votée en 2015.

Nous sommes à ce jour en mars 2018 et vous n’avez toujours pas mis en place de Plan de mobilité ? Pas de panique, il n’est pas trop tard pour bien faire.
Inddigo en tant qu’expert de la question depuis près de 20 ans peut vous accompagner. Pour vous faire gagner du temps, voici les réponses aux 6 questions que l’on nous pose le plus souvent :

1.    Je ne sais si mon entreprise est située sur le périmètre d’un PDU. Comment vérifier ?
Les Plans de Déplacements Urbains sont obligatoires pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Certaines collectivités ont décidé de mettre en place un PDU de manière volontaire même en étant en dessous du seuil. Voir la liste des PDU en France établie par le CEREMA .

2.    Un Plan de mobilité sert à quoi exactement ? Que va t’il apporter à mon entreprise ?
Un Plan de mobilité est un projet transversal dans votre entreprise. Il encourage tous les salariés à utiliser le plus souvent possible les transports collectifs, le vélo, la marche à pied, le covoiturage, lors de leurs trajets domicile-travail et leurs déplacements professionnels.
En rendant les salariés moins dépendants de l’automobile, on impacte sur leur santé, leur pouvoir d’achat, leur sécurité ou encore la productivité de l’entreprise. La mise en place d’un PDM permet de réduire :
  • le risque d’accident sur les trajets quotidiens ;
  • le taux d’absentéisme lié entre autres à la fatigue des trajets quotidiennement embouteillés ;
  • les trajets professionnels superflus ou mal organisés ;
  • la sédentarité de chacun, terrain particulièrement propice aux maladies cardio-vasculaires ;
  • et puis ça ne gâche rien, votre entreprise peut mettre en avant le fait qu’elle participe à la réduction de la pollution atmosphérique et des gaz à effet de serre.
Concrètement, les plans de mobilité bien pilotés et suivis permettent de faire évoluer les habitudes de déplacements de près d’un quart des automobilistes solo du quotidien. En devenant plus agiles avec la palette mobilité, les salariés rendent l’entreprise plus résiliente.

3.    À qui dois-je déclarer la mise en place de ma démarche ?
Tout simplement à l’Autorité Organisatrice de la Mobilité (AOM) de votre ressort territorial.

4.    Ce n’est pas notre cœur de métier. Qui va animer le PDM en interne ?
Pour démarrer il est souhaitable d’être accompagné par un conseiller en mobilité ou un bureau d’études. Pour assurer la pérennité de la démarche, Inddigo s’attache durant son accompagnement à :
  • former des personnes en interne et leur transmettre une culture « Mobilité » et « Accompagnement au changement ». Ce dernier point peut servir pour tous vos sujets développement durable ;
  • mettre en place des outils de suivi des actions et des impacts clé en main

5.    Mon entreprise a déjà mis en place un Plan de Déplacements d’Entreprises (PDE). Quelle est la différence ?
2 sémantiques pour une démarche identique. La différence réside surtout dans le fait que vous devez à présent délivrer à l’AOM votre Plan. On peut supposer qu’un PDE avec un plan d’actions trop ancien et sans tableau de suivi ne serait pas valide.

6.    Qu’est ce que l’on risque si on ne met pas en place le Plan de Mobilité ?
Le risque de sanction est en réalité faible mais si vous êtes accompagnés par l’ADEME sur d’autres projets, votre entreprise devrait en pâtir. En effet, l’ADEME souhaiterait pas financer une entreprise qui ne respecte pas ses obligations réglementaires sur le plan environnemental.
Votre plus gros risque serait plutôt de ne pas intégrer le bien-être de vos salariés comme un facteur de réussite de votre entreprise !