L’ADEME Martinique confie à Inddigo une étude de faisabilité territoriale pour le développement d’une filière et de dispositifs de réemploi d’emballages ménagers et de contenants assimilés en verre.

Le réemploi des emballages est aujourd’hui une priorité nationale et européenne face aux enjeux de réduction de la consommation de ressources et de matières, priorité d’autant plus vraie dans le contexte insulaire martiniquais.

L’ADEME souhaite déployer et généraliser la consigne en Martinique. Sont principalement concernés les emballages de l’agro-alimentaire comme les emballages en verre de boisson, de confitures ou encore de yaourts.

Plus qu’une simple étude de faisabilité avec recensement des initiatives sur le territoire, plus que les éléments d’analyse technique, économique, environnementale et sociétale, l’étude souhaitée par l’ADEME doit s’inscrire dans une dynamique de territoire avec l’ensemble des acteurs concernés par la consigne pour réemploi des emballages en verre.

Notre mission, comprend 2 grandes étapes

1ère étape : le diagnostic
  • Recensement et retour d’expérience des initiatives existantes
  • Analyse des filières et activités présentant un potentiel d’utilisation d’emballages et/ou contenants en verre réemployable : étude des gisements et flux, étude des acteurs du territoire
2ème étape : l’étude de faisabilité
  • Analyses organisationnelle, technique, et environnementale de plusieurs scénarii de collecte et lavage des emballages en verre
  • Co-construction de la feuille de route du développement du réemploi du verre à la Martinique
2 atouts vont particulièrement nous aider pour mener cette étude de faisabilité : notre maîtrise du travail collaboratif avec les acteurs du territoire (du producteur au distributeur et des acteurs institutionnels) et notre expérience de la consigne pour le réemploi.


Nous menons cette mission avec nos partenaires :
  • Deloitte Développement Durable : évaluations économiques et environnementales
  • Marie Rajoelison, indépendante martiniquaise : rencontre des producteurs locaux
  • LHDOM : enquête auprès de la population