Réduire la facture énergétique et l’impact environnemental du patrimoine bâti des collectivités : voilà les deux objectifs du nouvel outil conçu grâce au travail commun de AMORCE et d’Inddigo. E-SHERPA* accompagne les élus pour définir leur stratégie de rénovation énergétique à l’échelle de leur territoire afin d’agir. 

Le Décret Tertiaire du 23 juillet 2019 impose une réduction de 40 % des consommations énergétiques en 2030, de 50 % en 2040 et de 60 % en 2050, pour les bâtiments de plus de 1 000 m2. Mais face à ces obligations de rénovation, certaines collectivités n’ont pas encore de vision globale des consommations d’énergie de leur parc immobilier. De plus, les bâtiments publics sont le premier poste de la consommation énergétique d’une collectivité territoriale (75 %), qui est évaluée à près de 5 % du budget des communes. 

Le simulateur E-SHERPA est conçu comme un outil méthodologique de sensibilisation, de mobilisation et d’aide à la décision. 
Il permet aux collectivités d’effectuer un premier état des lieux de leur patrimoine pour identifier les bâtiments les plus énergivores. En plus du diagnostic, l’outil permet d’identifier les actions d’efficacité énergétique les plus appropriées, en prenant en compte la composante coût-bénéfice. 

Mais alors, comment le simulateur fonctionne ? Rien de plus simple ! Toutes les collectivités peuvent, en quelques clics :        
  • Avoir une vision claire de leur patrimoine bâti, des bâtiments les plus énergivores et dont la facture énergétique est la plus élevée
  • Avoir une estimation de la performance énergétique de chacun de leurs bâtiments et pouvoir comparer avec des moyennes nationales
  • Déterminer les actions les plus efficientes à mettre en place, en tenant compte du décret tertiaire, de l’impact environnemental et des coûts/bénéfices
  • Obtenir un estimation des financements potentiels pour mettre en place ces actions d’efficacité énergétique dans leur parc immobilier

Afin de donner toutes les clefs de lecture pour accompagner les élus dans leur réflexion de rénovation énergétique, E-SHERPA est associé à une boîte à outils évolutive accessible uniquement pour les adhérents d’AMORCE. Elle regroupe des documents ressources et a pour ambition de donner aux collectivités les indicateurs et les bonnes pratiques pour construire leur stratégie. 

Le plan de relance du gouvernement, présenté début septembre, alloue 4 milliards à la rénovation des 100 millions de mètres carrés de bâtiments du parc français donc 1 milliard d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments publics.  E-SHERPA peut donc être d’une grande aide d’en l’analyse et la connaissance du parc immobilier des collectivités territoriales. De plus, les bâtiments visés ont des typologiques multiples (établissements scolaires, sportifs, culturels, administratifs ou encore bâtiments classés) et recouvrent une grande diversité de besoins énergétiques et de contraintes. 

En fournissant aux collectivités un outil opérationnel et en les accompagnant dans leurs démarches, E-SHERPA aide les élus à prendre le chemin de la transition énergétique. 

Découvrez en plus sur E-SHERPA
_______________________________

*SHared knowledge for Energy Renovation in buildings by Public Administrations (SHERPA) est le programme européen qui soutient le simulateur.